Déjantés et décibels

Clefs de sol comme outil de création

image-a-la-une-decibels

Parfois, on se demande quelle musique irait bien pour tel ou tel personnage ou correspondrait bien à telle ou telle situation.

       Et bien côté déjantés, sachez qu’ils ont eu droit à cette réflexion durant leur création ! On vous laisse découvrir les quelques morceaux de musique écoutés en même temps que se tapaient les lignes sur les membres du Santa et qui ont dans un sens servis d’inspiration pour construire leur personnalité.

 

Bonne découverte à tous !

 

    * Roy => « Vyse Theme » (du jeu vidéo Skies of Arcadia, développé par Overworks, composé par Yutaka Minobe et Tatsuyuki Maeda)

 

    * Liz-A => « Metropolis – Song 1 » (du jeu vidéo Ratchet & Clank, développé par Insomniac Games, composé par David Bergeaud)

 

    * Papy Namite => « Gaspar » (du jeu vidéo Ratchet & Clank, développé par Insomniac Games, composé par David Bergeaud)

 

    * Sir Scott au champ de bataille => « Fairy Tail Main Theme 2014 » (de la série animée Fairy Tail, composé et arrangé par Yasuharu Takanashi)

 

    * Makiko => « Japanese Groovitron » (du jeu vidéo Ratchet & Clank, développé par Insomniac Games, composé par David Bergeaud)

 

    * Garry => « Bad to the bone » (de George Thorogood & the Destroyers)

 

    * Karl Lalouloutte => « Le Freak » (du groupe Chic)

 

    * Felyndha => « Road to Revelation » (de Two Steps from Hell)

 

N’hésitez pas à les écouter intégralement dans leur média d’origine !

 

Le « Pourquoi de cette méthode » en quelques lignes

 

      Lorsque l’on crée (un jeu vidéo, une vidéo, un livre…), on recherche plus ou moins -la plupart du temps- à véhiculer des émotions : faire rire, pleurer, attendrir, … la liste est longue !

 

       Dans un livre (et plus particulièrement le roman… parce que c’est le but de cette rubrique), on passe -encore une fois, la plupart du temps- par des personnages afin qu’ils servent de « passerelle émotionnelle » entre le lecteur et le livre. Aussi, leur processus de création est d’une importance capitale.

 

     Mais plus important encore, pour véhiculer un effet ou une émotion attachée à un personnage, il faut, qu’en qualité de créateur, on le ressente pour pouvoir le (ou la) retransmettre ; pour cela, plusieurs solutions : faire des croquis, écrire des mots clef gravitant autour du perso en question, faire un mood board de celui-ci,… ou lui attribuer une chanson/musique qui le définit à elle seule. C’est pour cette raison que certain(e)s préfèrent écrire un personnage (ou même carrément un passage…) avec un casque sur les oreilles : le son qu’il/elle entendra le/la fera tendre à retranscrire la personnalité d’un personnage ou l’émotion d’une scène. Il n’y a pas meilleur exemple que les séries d’animés japonais où l’on retrouve des musiques emblématiques récurrentes, voire des thèmes spécialement conçus pour certains personnages.

 

Share